20/08/2014

Waterloo démythifié.

Il n’est pas une bataille, un événement historique qui n’ait suscité autant de rumeurs, d’analyses contradictoires, d’écrits savants ou anecdotiques, de légendes que le combat de Waterloo !

Les auteurs romantiques n’y sont pas étrangers, ayant largement contribué aux affabulations autour du gouffre du chemin creux, des mots de Cambronne, des fraises de Grouchy, des maladies de Napoléon, de la Belle Alliance, des 300 morts dans le puits d’Hougoumont, de la blessure du Prince d’Orange, de la mort héroïque de Picton ou de Marie-tête-de-bois, du bal de la duchesse de Richmond, du magot de Genappe, de la fortune des Rothschild, des forces en présence, du traitement des morts et blessés, de la dénomination de la bataille...

Après avoir consacré quinze années à la revalorisation du plus célèbre des champs de bataille, Yves Vander Cruysen a estimé devoir partager toutes les anecdotes glanées à force de rencontres, de recherches et de lectures. Il dresse donc, dans ce livre-événement, l’inventaire de tous ces mythes, rumeurs, et légendes qui ont traversé les siècles ; raconte leurs origines et essaye de discerner le faux du vrai. Quitte à démythifier quelque peu cette bataille bicentenaire.

Quelques chapitres sont également consacrés à ses propres recherches, parfois originales, comme l’omniprésence de Waterloo à travers le monde, l’origine lointaine des petits conflits entre Waterloo et Braine-l’Alleud, la genèse de la butte du lion, le destin des chevaux de l’Empereur, l’énigme du squelette retrouvé à Mont-Saint-Jean, la préservation du champ de bataille, les origines non-napoléoniennes des marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse ou le fait que Waterloo est et demeure une… principauté.

Un travail inédit, préfacé par Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.

À réserver sans tarder, les droits d’auteur de la souscription étant affectés à la rénovation du Musée Wellington à Waterloo.

 

Yves vdc mage002.png

 Pour le réserver, il suffit de formuler une demande  avant le 15 septembre 2014 à : 

Yves VANDER CRUYSEN  10/8 avenue du Château Jaco

B 1410 Waterloo

Par fax : 02/351.48.71

Par courriel : yvc@skynet.be

Publié dans ACTUALITE |  Facebook |

19/08/2014

Waterloo>Pour ceux qui s'en souviennent.

L'ancienne Générale de Banque agence de Waterloo était située au 240 de la chaussée de Bruxelles à Waterloo en face de l'ancien café de Paris. Après la fusion avec FORTIS la banque s'est installée au 228 de la chaussée de Bruxelles à Waterloo dans les locaux de l'ancienne poste de Waterloo.

Ci-dessous une peinture souvenir.

 

Générale de Banque.jpg

 

 

16/08/2014

Waterloo-blog depuis 2004

W 08 2010 071.jpg

Publié dans DIVERS |  Facebook |

15/08/2014

Waterloo> "Le Gibloux" 25 ans

Waterloo, 15 août 2014.

La résidence de repos et de soins "Le Gibloux"  de la commune de Waterloo fête ses 25 ans. L'institution publique a beaucoup évolué avec la construction d'une aile dédiée aux personnes atteintes de la maladie de parkinson notamment ainsi que la mise en conformité avec les spécifications de la Région Wallonne concernant les chambres à 2 lits.

En cette occasion les résidents se sont cotisés pour contribuer au financement de  l'installation de deux fontaines dans le jardin de la résidence. 

 

Gibloux  ans 1.jpg

Gibloux  ans 2.jpg

Publié dans GIBLOUX |  Facebook |

13/08/2014

Waterloo>Taxe

LION.gifUn avertissement extrait de rôle " taxe  pour la collecte des déchets ménagers et assimilés" vient d'être adressé aux waterlootois ainsi qu'à toute personnes pouvant occuper un logement au titre de seconde résidence.

La redevance varie entre 20 euros (une seule personne) et 110 euros (par lieu d'activité). Une réduction est accordée pour des revenus inférieurs à 15.000 euros.

En ce qui concerne le coût du service pour gérer les déchets en 2013 les waterlootois ont produits en moyenne 546,04 kg/an/habitant.  Les ordures ménagères s'élèvent à 166,20 kg.

Un habitant de waterloo débourse pour la collecte, la gestion, les collectes sélectives, les parcs à conteneurs et les actions de prévention 52,20 euros. 

Les  sacs payants financent 41 % et pour clôturer la Région Wallonne contribue à hauteur de 8,21%

Pour conclure un waterlootois débourse environ 70 euros par an pour la gestion de ses déchets.