13/09/2013

Waterloo>Conseil communal du 19 juillet 2013>Points importants.

Waterloo.be diffuse les "points importants du conseil communal". Il ne s'agit pas d'un compte rendu.

Conseil communal du 19 juillet 2013-   La prochaine séance se tiendra le lundi 7 octobre  2013 à 20h à la Maison communale, rue François Libert 28.

Travaux publics

À l’unanimité, les élus ont approuvé la mise en souterrain des réseaux d’électricité basse tension, d’éclairage public et de télédistribution dans le cadre de la réhabilitation du site du Hameau du Lion.

“La route du Lion appartient à la Commune de Waterloo, a expliqué le bourgmestre (MR).Les câbles aériens actuels ne sont pas compatibles avec la vision souhaitée et les investissements considérables de la Région wallonne.”

Plusieurs ronds-points communaux manquent de visibilité nocturne. Les autorités communales ont ainsi prévu un balisage lumineux efficace et durable. Deux premiers ouvrages ont été retenus pour tester ces mesures. Il s’agit du rond-point nommé Fond du Roussart et situé au croisement de la drève Richelle, de l’avenue Minerve et du Champ du Roussart, ainsi que du rond-point Sainte-Adèle situé au croisement de la drève Richelle et de l’avenue Prince Royal.

Sur ce point, le groupe Ecolo a interrogé la majorité afin de savoir si les accidents étaient bien liés à l’absence de lumière ou bien à l’alcool ou à la vitesse excessive. Le conseiller PS a soulevé la différence du coût entre ces deux réalisations qui pourtant semblent identiques. Enfin, l'élu MVW a estimé que ces réalisations auraient dû être imposées au lotisseur.

Face à ces différentes questions de l’opposition, le bourgmestre a répondu que les accidents étaient liés à la distraction. Le balisage lumineux devrait permettre d’éveiller les automobilistes à l’obstacle. Enfin, il a souligné que les deux ronds-points n’avaient pas le même diamètre ni le même équipement initial, ce qui justifie une différence de coût.

L'élu MVW s’est abstenu sur la réalisation de ces travaux. Ecolo, PS et MR ont approuvé.

Logement

Le président du CPAS (MR), en charge du Logement, a présenté la déclaration de politique générale en la matière.

“Le Ministre wallon qui sollicite ce plan communal du logement, ne précise pas ce qu’il doit contenir, a-t-il d’emblée expliqué.Ce plan fixé pour une législature se distingue donc du plan d’ancrage communal qui détaille ce que la Commune met sur pied. En outre, la politique de la Région wallonne est changeante en la matière.”

Les trois critères demandés dans ce Plan communal du logement sont rencontrés, à savoir : la création d’un service communal du logement, l’inventaire des logements inoccupés et la mise en place d’un règlement communal en termes d’inoccupation (notamment la taxation des immeubles inoccupés). “À travers ces mesures, le gouvernement wallon veut lutter contre la spéculation immobilière, a précisé le président.Mais ces mesures sont coûteuses pour Waterloo. Nous avons un parc de logements très vivant. Cette politique est plus adaptée pour les grandes villes.”

Le conseiller socialiste a exprimé sa surprise, estimant que ce plan reprenait de nombreuses revendications du PS. “Votre intérêt se porte aussi sur la diversité et le droit au logement pour tous. Nous suivrons l’évolution de ce dossier avec attention. J’ai également pu lire qu’un logement pour personne à mobilité réduite est prévu dans les prochaines constructions sur le site de l’ancienne gendarmerie. Si vous avez besoin d’aide, vous savez où me trouver.” Le bourgmestre a rappelé que toutes les propositions étaient les bienvenues.

Ecolo juge le programme de logement trop peu précis. “Nous nous inquiétons également du flou laissé autour de la notion de logement public, ont expliqué les Verts. L'investissement du Collège s'oriente-t-il vers le développement de logement social ou de logement moyen (tous deux étant du logement public) ? Pour rappel, les logements sociaux ont un loyer proportionnel au revenu des familles, ce qui n'est pas le cas des logements moyens, dont le montant du loyer est fixe. Les critères d'attribution des logements sociaux sont fixés par la Région wallonne et toute personne y répondant peut prétendre venir habiter Waterloo alors que les critères d'attribution des logements moyens sont du ressort de son seul pouvoir organisateur.”

Enfin, l'élu MVW s’estime déçu par cette note.

Le MR et le PS ont accepté le point. Ecolo s’est abstenu et MVW a voté contre.

Subsides communaux

Une vaste liste d’attribution de subsides était soumise au vote des conseillers. Les subsides de plus de 2500 € ont été acceptés par tous les partis, MVW s’abstenant sur l'octroi des subventions de moins de 2.500€.

Ecolo s'interroge sur les critères d'octroi. “Nous analysons le bilan, le budget et le rapport d’activités, a expliqué le bourgmestre.En outre, il faut que l’association relève de l’intérêt général.”

Les commentaires sont fermés.