15/05/2014

Waterloo>Les points importants du conseil communal du lundi 5 mai 2014

Les points importants de la séance du lundi 5 mai 2014 publiés par waterloo.be

En début de séance, l'assemblée a respecté un moment de silence en hommage à l'un de ses membres,Michel Wangen de Froidcourt, décédé le vendredi 18 avril dernier des suites d'une maladie aussi subite qu'agressive.“C'était un homme d'amitié, a témoigné le bourgmestre. Il venait d'avoir 60 ans et était l'un des meilleurs joueurs de bridge d'Europe. Professeur de théâtre et de français, il témoignait d'une grande joie de vivre. Il s'était engagé en politique pour aider ses voisins, améliorer la vie de son quartier. Une volonté qui s'était rapidement manifestée au travers des demandes régulières qu'il adressait à la Commune.”

Urbanisme
À la demande du Gouvernement wallon, la Commune a mis à l'enquête publique le classement éventuel, comme site, du Champ de Bataille dit de Waterloo ou de la Belle Alliance, ainsi que l'établissement d'une zone de protection.

“Nous n'avons reçu qu'une dizaine de remarques,a précisé le bourgmestre (MR). C'est assez logique car la plupart des personnes directement concernées par ce projet habitent Lasne. Cela dit, nous préférons ne pas émettre d'avis positif : plus de 500 hectares sont déjà préservés et nous ne voyons pas pourquoi il faudrait élargir cette zone.”

“Vous avez raison, cela impliquerait des difficultés supplémentaires pour les riverains qui souhaiteraient modifier leur habitation, reconnaît le groupe MVW.Il faudrait simplifier les démarches administratives mais nous sommes néanmoins favorables à la proposition de classement du gouvernement wallon. Il permettrait de protéger les zones agricoles.” Un point de vue partagé par les membres d'Écolo.

“Aucune zone agricole n'a été modifiée en 30 ans de mayorat, a martelé le bourgmestre. Près de 500 hectares du Champ de Bataille sont déjà protégés, ce qui est déjà exceptionnel. Doubler cette surface n'a aucun sens !”

Le MR et le PS ont voté pour la proposition d'avis du Collège communal. MVW a voté contre. Écolo s'est abstenu.

Logements
La réhabilitation du site de l'ancienne gendarmerie se termine. Dans quelque temps, les logements à loyers modérés et les surfaces commercialesdu nouvel immeuble seront mises en location.

“La Régie foncière provinciale autonome nous a accordé une aide significative puisqu'elle a entièrement financé la construction de ce bâtiment de quatre millions d'euros,a rappelé le bourgmestre. Dans le même temps, la Commune percevra les loyers des appartements et des surfaces commerciales. Ces rentrées permettront de rembourser cette somme, la Régie n'exigeant aucun intérêt. Nous devrions même dégager un solde positif pour assurer les frais d'entretien et de gestion.”

Préalablement, l'assemblée a dû se prononcer sur toute une série de points : la désignation d'observateurs permanents de la Régie foncière au sein du Comité d'attribution des logements, le règlement d'ordre intérieur et la fixation des loyers des logements, le règlement et le contrat de bail commercial, l'octroi d'un droit d'emphytéose à la Commune et le mandat de mise en location accordé par la Régie foncière.

Le groupe MVW s'est montré étonné par la faculté de surenchère octroyée aux candidats locataires des surfaces commerciales. “Ce droit sera uniquement soumis à l'interprétation du Collège communal”, a-t-il souligné.

“Nous avons défini dans le règlement certains types de commerces que nous estimons incompatibles avec l'habitat développé aux étages supérieurs, a rappelé le bourgmestre. Une fois ce critère rempli, il nous fallait déterminer comment nous allions attribuer ces surfaces. Nous avons envisagé diverses solutions, comme faire appel à une agence immobilière, mais cela aurait engendré un coût. Nous ne voulions pas non plus avoir à effectuer un tirage au sort parmi les divers candidats. C'est pourquoi nous leur demandons de nous faire une proposition supérieure ou égale aux loyers de base que nous avons fixés. Mais il va de soi que nous analyserons aussi leurs références, leur sérieux, les ressources dont ils disposent, etc. Nous ferons tout cela dans la transparence.”

MVW a également regretté qu'une de ces surfaces commerciales ne soit pas réservée aux artisans locaux. “L'un des baux commerciaux aurait pu être consacré à un projet d'utilité publique, comme l'ASBL Infor Jeunes, ou à un projet d'économie sociale”, a surenchéri Écolo.

“Les artisans ont déjà été accueillis au Hameau du Lion,a rétorqué le bourgmestre. Par ailleurs, il est prévu qu'Infor Jeunes s'installe à proximité de la Maison des Jeunes et il existe déjà un magasin Oxfam près du site de l'ancienne gendarmerie.”

Enfin, Écolo a également demandé si les observateurs de la Régie foncière pouvaient être issus de divers partis de la majorité provinciale plutôt que d'un seul. “Ce choix nous échappe, il relève de la Régie”, a répondu le bourgmestre.

La majorité MR a approuvé tous ces points. Les deux élus MVW se sont abstenus. Le Conseiller PS et les trois membres d'Écolo se sont abstenus sur la désignation des observateurs de la Régie foncière. Enfin, le groupe Écolo s'est également abstenu sur le règlement et le contrat de bail commercial.

Les commentaires sont fermés.