14/10/2014

Waterloo>Compte rendu du conseil communal du 29 septembre 2014

Compte rendu du conseil communal de Waterloo du 29 septembre 2014.  source >>ICI

En début de séance, Fernand Flabat a prêté serment entre les mains du bourgmestre. Il devient ainsi le nouveau directeur général  de l'administration communale. Avant d'accéder à ce poste, au terme d'un important examen de recrutement, il avait exercé les mêmes fonctions à la Ville de Jodoigne. Licencié en Sciences administratives, Fernand Flabat est également titulaire, entre autres, de diplômes d'études spécialisées en Droit public et administratif, ainsi qu'en Management public.

Urbanisme :

Le Collège communal a proposé à l'assemblée de revoir le PPA (Plan Particulier d'Aménagement) du Triage Sainte-Gertrude. Ce PPA date de 1978 et y prévoit la construction de 3500 logements sociaux. “Il n'a heureusement jamais été mis en œuvre,  se réjouit le bourgmestre (MR), mais nous avons eu vent d'un  projet immobilier sur ce site. Nous avons donc confié l'étude de ce cas à un avocat spécialisé qui nous a remis un dossier détaillé. Sur cette base, nous proposons de demander à un auteur de projet d'élaborer un nouveau PPA. Cette procédure nous garantit que rien ne pourra se faire sur  place pendant trois ans. Entre-temps, le CoDT (Code du Développement Territorial), adopté par le Parlement wallon, devrait être entré en vigueur. Certaines dispositions de ce texte  pourraient nous aider à préserver le Triage Sainte-Gertrude.” 

Pour le groupe MVW, ce dossier nécessiterait une concertation préalable avec la CCATM (Commission Communale d'Aménagement du Territoire et de la Mobilité).

“La Commune souhaite empêcher l'urbanisation de cette zone mais tout changement risque de lui être défavorable, estime-t-il. Nous vous demandons donc d'envisager une procédure de classement en Zone agricole.” “Cela impliquerait de faire modifier le plan de secteur puisque le Triage Sainte-Gertrude est actuellement en Zone d'extension d'habitat, avec la difficulté supplémentaire qu'un PPA s'y applique , a insisté le bourgmestre."

C'est une procédure compliquée. Or, notre proposition a justement pour objectif de préserver le site. Quant à la CCATM, nous ne  pourrons lui donner des informations que lorsque l'auteur de projet aura terminé son travail.” 

Le conseiller socialiste s'est étonné que ce dossier présentait le PPA comme obsolète.

“Soyons clairs : le PS ne souhaite plus développer 3500 logements sociaux à Waterloo mais il faudrait, au minimum, répondre aux 86 demandes actuelles de candidats locataires Waterlootois.” “Qui va payer ces logements ? ", s'est questionné le bourgmestre.

Même la société des Habitations sociales du Roman Païs ne dispose que d'un budget limité pour l'ensemble de la  province. En outre, la Région wallonne ne prend pas en compte les habitations proposées à l'acquisition. Les logements que la Régie foncière  provinciale compte mettre en vente à Waterloo ne pourront donc pas être  pris en considération. Quoi qu'il en soit, les 20 appartements construits sur le site de l'ancienne gendarmerie témoignent de notre volonté de créer du logement public.” 

Enfin, Écolo a demandé quels types de projets étaient envisageables sur le site et quels étaient les souhaits de la majorité MR.

“C'est à l'auteur de projet de définir des orientations mais il n'a aucun autre pouvoir que de nous faire des propositions a pré-cisé le bourgmestre. Ce n'est en tout cas pas dans mon intention de développer de l'habitat sur ce site.” 

Ce point a été approuvé par la majorité MR et les trois élus d'Écolo. Les deux membres du groupe MVW et le conseiller PS se sont abstenus.

Commerce.

La Commune va faire réaliser une étude comprenant un schéma de développement commercial et un observatoire du commerce. “Face aux nombreuses demandes, nous pensons qu'il est souhaitable d'étudier sérieusement et en profondeur cette évolution qui doit rester raisonnable, a justifié le bourgmestre. Le coût de cette étude pourrait être subventionné jusqu'à 75 %  par la Province.” 

Le groupe MVW s'est réjoui mais trouve tardive la mise en place de cet observatoire.

“Malheureusement, ce  projet n'est pas coordonné avec le plan de mobilité , regrette-t-il.Il devrait être intégré dans un programme plus vaste, voire un schéma de structure. Il devrait aussi faire l'objet d'une concer-tation préalable de la population.” 

“Beaucoup d'habitants me disent qu'ils sont heureux de trouver de nombreux commerces à Waterloo, a répondu le bourgmestre. Cela ne signifie pas que nous voulons continuer à développer davantage. Certaines enseignes amènent leur lot d'inconvénients, en attirant une clientèle extérieure, sans pour autant  profiter aux Waterlootois. Mais je ne veux pas non plus d'un Centre commercial en perdition comme c'est le cas dans certaines communes environnantes. Cette étude devra nous  permettre d'y voir plus clair.”

 “Il y a deux ans, nous avions déjà estimé qu'il y avait potentiellement trop de commerces à Waterloo , a poursuivi Écolo.  Nous nous réjouis-sons donc de cette démarche. Nous sommes cependant surpris que le bureau d'études choisi ait également travaillé pour une société commerciale ayant des intérêts à Waterloo.”

 “La Commune dispose de peu d'outils  pour réglementer le développement économique et commercial sur son territoire , a rappelé le bourgmestre. Quant aux conclusions de l'étude, vous y aurez entièrement accès.” 

Ce point a été approuvé. MVW s'est abstenu.

 _________________________________________________

L'insertion des liens sont de la rédaction de waterloo blog 

Sauver le Chenois de Waterloo >>>  ICI

 

Les commentaires sont fermés.