04/12/2014

Waterloo>Les points importants du conseil communal du 24 novembre 2014

Les points importants de la séance du lundi 24 novembre 2014

 

Travaux publics

L'assemblée a unanimement approuvé la mise en souterrain des réseaux d'électricité, d'éclairage et de télédistribution dans la rue du Forestier, ainsi que dans l'avenue de l'Ange(entre l'avenue Reine Astrid et la rue Michel Verbeek).

Le groupe MVW a demandé s'il était possible de limiter les ouvertures et fermetures de trottoirs entre les différentes phases de ces travaux. “On ne referme jamais totalement les trottoirs avant que tout ne soit terminé, a précisé le bourgmestre (MR). Cela dit, il est très compliqué de coordonner à la fois les travaux des différentes régies et le réaménagement des voiries. Nous essaierons de faire au mieux mais l'objectif est bien de les améliorer. Ainsi, l'avenue de l'Ange bénéficiera à terme de nouveaux trottoirs en klinkers. Nous remplacerons également les arbres et ferons en sorte d'y faciliter le stationnement.”

Écolo a remarqué que, dans les deux cas, ORES offrait le choix entre deux styles de candélabres pour le nouvel éclairage public, mais ne précisait pas le type d'ampoules envisageables. “Nous opterons pour les plus économiques”, a assuré le bourgmestre.

Des bulles à verre enterréesseront prochainement installées à Waterloo. Les conseillers ont tous approuvé la convention avec l'IBW (Intercommunale du Brabant Wallon) prévoyant un subside pour le placement de huit d'entre elles. Les deux premières le seront dans les prochains mois, place Jean-Charles. “Elles auront une capacité de 4m³ contre 3m³ pour les bulles aériennes, a précisé le bourgmestre. Elles devraient se révéler moins bruyantes et amélioreront le paysage. Nous évaluerons leur intérêt dans les prochains mois.”

Finances communales

Les modifications budgétaires n°2 des budgets communal, du CPAS et de la Police locale ont été votées. “Certains investissements, comme l'égouttage de l'avenue du Manoir, ont été reportés à 2015 et ont été partiellement compensés par d'autres : les honoraires d'architecte pour l'école de Mont-Saint-Jean, la mise en souterrain des câbles aériens dans l'avenue de l'Ange…, a résumé le président du CPAS en charge des Finances (MR). Pour le service ordinaire, nous pouvons compter sur une amélioration des dividendes estimés, provenant de l'IECBW (Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon). Au CPAS, nous continuons à maintenir les dépenses et les recettes, tout en conservant une certaine prudence dans le contexte social que nous connaissons.”

"Avec tout le respect que j'ai pour les personnes âgées, je suis surpris de constater que 300 000 € leur soient consacrés dans le budget du CPAS alors que, dans le même temps, l'aide sociale pour la mise au travail diminue de 50 000 €”,a réagi le conseiller PS.

“Il ne s'agit que d'une rectification d'une prévision, a assuré le président du CPAS. Le budget que nous estimons pour l'insertion sociale en début d'année est toujours adapté en cours d'exercice, en fonction de la situation réelle sur le terrain. Aucun projet d'insertion n'est supprimé pour des raisons budgétaires.”

Un élu MVW a relevé une baisse des dépenses d'investissement ces dernières années. “Comment allons-nous améliorer l'état de nos rues et de nos trottoirs si nous les diminuons sans cesse ?”, a-t-il interrogé.

“Nous améliorons en permanence plusieurs voiries, a réagi le bourgmestre. Le réaménagement de la rue Saint-Germain représente un million d'euros et un demi-million supplémentaire sera consacré au chemin des Postes. Tout cela sans compter les mises en souterrain des réseaux aériens, la réalisation de trottoirs en klinkers, les divers asphaltages et les aménagements réalisés par nos propres services comme dans la drève du Moulin et la rue Delbar. Dans le même temps, nous devons maintenir un équilibre budgétaire et maîtriser la dette. Nous continuerons dans cette voie. Malheureusement, la Commune n'a ni la capacité humaine, ni financière pour effectuer simultanément tous les travaux souhaités.”

Le Conseiller MVW a poursuivi en pointant la baisse des dépenses de fonctionnement de l'administration et a regretté que l'intercommunale SEDIFIN tarde à transmettre les factures énergétiques à la Commune. “Si elles arrivaient à échéance fixe, elles nous permettraient d'adapter plus facilement nos comportements afin de réaliser des économies”, a-t-il estimé.

Le bourgmestre a rappelé que la diminution des frais de fonctionnement correspondait à une volonté politique. Il a également admis que la fréquence et la ponctualité des factures d'électricité et de gaz pourraient être améliorées. “Cela dit, a-t-il rappelé, l'achat groupé d'énergie via SEDIFIN nous permet de bénéficier de tarifs très intéressants. Nous n'avons pas de représentant waterlootois au sein du Conseil d'Administration de cette intercommunale mais je plaiderai dans les prochaines semaines pour que la Commune bénéficie, au minimum, d'un droit de regard.”

La majorité MR a approuvé et les trois élus Écolo se sont abstenus sur toutes ces modifications budgétaires. Les deux conseillers MVW se sont abstenus uniquement sur les modifications des budgets ordinaire (fonctionnement quotidien de l'administration) et extraordinaire (investissements) de la Commune. Enfin, le représentant du PS s'est abstenu sur tous ces points, à l'exception de celui relatif à la modification budgétaire n°2 de la Police locale qu'il a approuvé.

une info waterloo.be

Les commentaires sont fermés.