02/02/2015

Waterloo>Conseil communal du 19 décembre 2015

Waterloo. Les points importants du conseil communal du 19 décembre 2015. (source waterloo.be)

La séance a été entamée avec l'octroie des bourses communales permettant à des jeunes prometteurs de se perfectionner dans leur art sportif ou culturel. Toutes les infos sur ce sujet

Ensuite, le budget communal, ainsi que ceux du CPAS et de la Police locale ont été votés. Compte-rendu des débats ci-dessous.

 

Le budget communal 2015 présente, à l'ordinaire, un boni de plus de 200 000 euros à l'exercice propre sur un montant total de près de 37 millions d'euros. À l'extraordinaire, une enveloppe de près de cinq millions et demi d'euros est prévue pour divers investissements, principalement le réaménagement de voiries et des chantiers d'égouttage.

 

“Aujourd'hui, la charge de la dette communale ne pèse plus que 7,7 % dans notre budget communal alors que la moyenne wallonne se situe autour de 12 %,a précisé le bourgmestre (MR). Heureusement car nous sommes dans une situation paradoxale : les services fédéraux nous ont récemment annoncé une hausse de nos recettes liées à l'Impôt des Personnes Physiques de 900 000 euros pour 2015. Le même jour, nous recevions un courrier nous informant d'une baisse de 1,3 million pour 2014 ! Nous ne pourrons pas continuer à gérer notre budget de cette façon. J'espère donc une meilleure précision prévisionnelle dans le futur.”

 

Les partis de l'opposition ont souhaité réagir à ce document qui définit les grandes orientations communales pour 2015.

Écolo regrette que le budget ne soit pas accompagné d'un rapport de chaque service communal, permettant de mieux comprendre les projets envisagés. “Par ailleurs, nous n'avons pas trouvé de poste relatif à la promotion de la mobilité douce, par exemple pour l'utilisation du vélo pour se rendre à l'école ou le remboursement des frais kilométriques du personnel communal venant à vélo.”

 

“Nous avons rénové ou créé beaucoup de pistes cyclables dernièrement et nous avons récemment lancé un second Proxibus, a rappelé l'échevin de la Mobilité (MR). Nous menons aussi diverses actions qui ne coûtent rien et n'apparaissent donc pas dans le budget communal, qu'il s'agisse de contacts avec les écoles ou de négociations pour créer des parkings de covoiturage.”

 

Pour le PS, le choix des postes touchés par des mesures restrictives relève forcément d'un choix politique. “Mais peut-on parler de bonne gestion en constatant que le sapin en LED acheté 14 000 euros l'an dernier n'aura servi qu'une seule année ?”, s'est interrogé le conseiller socialiste. “Son remplacement par un sapin naturel est symbolique, a répondu le bourgmestre. Il intervient dans le cadre de la campagne de sensibilisation préalable au risque de délestage. C'est une mesure que nous avons prise parmi d'autres : la Commune devait montrer l'exemple, alors qu'on demandait aux citoyens de faire des efforts. Mais ce n'est qu'une parenthèse d'une année.”

 

Enfin, le groupe MVW a relevé que la population waterlootoise avait baissé tandis que le nombre de retraités augmentait. “Cela entraînera donc une baisse des recettes liées à l'Impôt des Personnes Physiques, qui se conjugue avec les mauvaises prévisions du Service Public Fédéral Finances. Nous estimons également que le montant de la taxe sur les immondices manque de transparence. Il serait intéressant de ventiler, dans les recettes, la part de la vente des sacs plastiques, des sacs Kraft et des vignettes car certains déchets sont valorisables et nous pourrions mieux nous rendre compte du coût que représente le traitement de chacun d'entre eux. De même, il serait bon de mettre en place un tableau permettant d'optimiser notre flotte de véhicules, afin de remplacer ceux qui consomment le plus. Pour conclure, nous craignons que la baisse des investissements n'entraîne des problèmes futurs, notamment en ce qui concerne l'état des voiries.”

 

“Les dépenses à l'extraordinaire ne se jugent pas sur une seule année mais parfois sur deux ou trois exercices, a rétorqué le bourgmestre. Cela dit, je ne peux pas faire exploser les dépenses dans le contexte actuel. Nous n'avons les moyens ni financiers ni humains pour suivre. Concernant les immondices, vous bénéficiez d'un tableau parfaitement clair, reprenant les dépenses et les recettes. La Commune ne réalise ni perte, ni bénéfice par cette taxe ; elle ne fait qu'appliquer le principe du pollueur/payeur. Je ne vois pas l'intérêt de préciser le type de sacs dans le budget mais les services communaux pourront vous donner ces détails. Enfin, nous remplaçons nos véhicules lorsqu'ils sont en fin de vie.”

 

Par ailleurs, le budget du CPAS, également présenté, ne nécessite pas de hausse de l'intervention communale par rapport à l'an dernier.“Waterloo reste cependant la Commune la plus généreuse du Brabant wallon envers son CPAS, a souligné le bourgmestre. Nous lui consacrons l'équivalent de 150 € par habitant !” 

MVW a noté la bonne gestion du Centre mais a regretté que le budget était inchangé depuis 2013. Le groupe s'est également montré inquiet sur la hausse du nombre de personnes qui seront exclues du chômage. Une préoccupation partagée par le PS qui a aussi demandé quelles mesures étaient prises pour faire face à l'augmentation du nombre de personnes exclues du chômage et à la prolongation du délai d'attente pour les jeunes.

 

“Il ne faut pas oublier qu'un budget est prévisionnel et peut être adapté en cours d'exercice,a rappelé le président du CPAS (MR). Nous sommes conscients des difficultés à venir, résultant à la fois de la situation économique et des changements de législation. Nous y sommes attentifs mais il est impossible aujourd'hui de prévoir le nombre de personnes concernées.”

 

Le budget communal a été approuvé par la majorité MR. Les deux élus MVW se sont abstenus, les trois conseillers Écolo et le représentant du PS ont voté contre.

 

Le budget du CPAS et celui de la Police locale ont été approuvés par le MR, MVW et le PS. Écolo s'est abstenu. 

 

 

Publié dans ACTUALITE, CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.