18/02/2015

Waterloo 1815>Les lendemains de Waterloo.

Dans "Waterloo 1815 l'Europe face à Napoléon"  page 151 : " A l'aube du 19 juin, le champ de bataille de Mont-Saint-Jean offre une vision d'apocalypse. Sur une surface d'environ 550 hectares, gisent-mêle près de 45.000 tués et blessés."

Les services de santé prirent un séries de mesures de soins aux blessés et afin d'enrayer l'éclosion d'épidémies aussi des mesures communales de propreté et de nettoyage de la voie publique. En effet il devient interdit de se débarrasser de paillasses souillées par les amputations.  (op.cit. page 160)

A certains endroits, comme au Goumont, on fit d'énormes bûcher qui brulèrent plusieurs jours de suite les débris humains qu'on y entassait.

 ci-dessous Aquatinte à l'eau forte coloriée par J Rouse d'après CC Hamilton éditée par Colbum en 1816. (source op.cit page 154)

P2160048.JPG

 

Les commentaires sont fermés.