08/05/2015

Piste 01 à Waterloo, ça suffit ! La bourgmestre parle aux Waterlootois

florence-reuter-waterloo.jpg

Mettre un terme aux nuisances aériennes

Chers Waterlootois, Comme bon nombre d'entre vous, je subis les nuisances sonores liées au survol intempestif de Waterloo. Chaque jour, je reçois des courriers me faisant part de l'exaspération d'habitants face à ce phénomène. Comme eux, j'estime qu'il est de plus en plus fréquent et intolérable.

Dès mon entrée en fonction comme bourgmestre, la ministre de la Mobilité s'est déplacée à Waterloo afin de venir se rendre compte du vécu des citoyens. Il s'agit d'un premier pas, même si cela ne résout encore rien à la situation.

Lors de cette visite, Jacqueline Galant a confirmé que la piste 01, dont l'utilisation provoque les nuisances à Waterloo, n'était pas préférentielle. Cette approche me paraît essentielle. Elle ouvre de nouvelles perspectives dans ce dossier.

Madame Galant a aussi annoncé la mise en œuvre de la procédure dite CDO. Pour rappel, elle consiste à faire descendre les avions en pente douce plutôt que par palier. Selon la ministre, cela devrait réduire le bruit de deux à trois fois par rapport à la situation actuelle.Malheureusement, cette procédure ne pourra pas être d'application avant début juin. Il fau-dra donc attendre encore un peu avant de pou-voir évaluer les résultats de cette décision.

Certes, le CDO ne va pas résoudre l'entièreté du problème mais le Gouvernement fédéral m'assure qu'il travaille aussi sur des solutions durables.Je n'ai évidemment pas le pouvoir de régler, à moi seule, la situation. Je reste cependant en contact avec le cabinet de la ministre, afin d'améliorer notre qualité de vie. Dans cette optique, plusieurs rencontres sont encore pro-grammées dans les prochaines semaines.La Wallonie ne disposant pas d'un "arrêté bruit", la Commune n'a pas la possibilité d'introduire une action en justice.

C'est d'ailleurs pour cette raison que l'ASBL "Piste 01, ça suffit" a été créée.

Parallèlement à mon investissement personnel, nous soutenons cette association, notamment par le biais de subventions et de concertations régulières.

Je tiens à vous assurer de ma profonde détermination dans ce dossier. J'espère qu'avec tous ses acteurs, nous trouverons des solutions pour revenir à un usage plus mesuré et plus équitable de la piste 01.

 

La bourgmestre, Florence Reuter.

 

source : publié dans Waterloo.info 1346 du 7 mai 2015. 

Les commentaires sont fermés.