27/08/2015

Lorsque à Waterloo les deniers publics profitent au privé

Waterloo1815  boulet de canon.jpgEn octobre 2009 la commune de Waterloo a inauguré un nouveau terrain de football synthétique à Joli-Bois. De tout dernier cri, cette infrastructure est aux normes pour accueillir une rencontre de n’importe quel niveau de compétition. Coût de l’investissement : €800.000 comprenant un subside régional de 70%.

Et Le 27 avril 2015, alors que le RWDM devait finaliser le rachat du matricule de Waterloo, le club brabançon wallon avait fait volte-face, décidant de revendre son club à Jurgen Baatzsch, l’actionnaire majoritaire de l’Union Saint-Gilloise.

Les commentaires sont fermés.