08/10/2015

Les points importants du conseil communal du lundi 28 septembre 2015

Les points importants du conseil communal de Waterloo du  lundi 28 septembre 2015.

  • Urbanisme

L'assemblée a approuvé la proposition de Périmètre de Remembrement Urbain (PRU) établi en vue de l'aménagement du “Cœur de ville”.

“Il s'agit d'une procédure purement administrative, peu utilisée et qui permet de gommer tout ce qui se trouve au plan de secteur dans cette zone, a rappelé la bourgmestre (MR). Par ce biais, nous délimitons la zone dans laquelle pourra être concrétisé le projet de place communale. Le dossier va être envoyé au fonctionnaire délégué de la Région wallonne. Une enquête publique suivra et les remarques émises dans ce cadre seront également transmises au fonctionnaire délégué avant une décision du gouvernement wallon.”

Écolo a regretté que le périmètre ne soit pas plus étendu que la surface sur laquelle est prévu le projet. “Il aurait été intéressant de pouvoir l’élargir à l’ensemble du Centre, en englobant le boulevard de la Cense, les rues de la Station et François Libert, la Maison communale, etc. Nous pourrions alors considérer le “Cœur de ville” comme un pôle fonctionnel plutôt qu’un projet urbanistique. Ce dossier devrait par ailleurs être lié aux études réalisées dans le cadre du schéma de développement commercial et de l'aménagement de la chaussée de Bruxelles. Nous souhaiterions aussi avoir accès à l'ensemble des documents de travail et estimons que l’une ou l’autre commission communale devra se réunir pour traiter le sujet.”

Le groupe MVW a également estimé que le Périmètre de Remembrement Urbain devait être élargi. Il a demandé une réactualisation du Plan de Mobilité, tenant compte non seulement du “Cœur de ville”, mais aussi d'autres projets en cours. Après avoir exposé sa vision de l'aménagement de la place communale, il a enfin regretté que la CCATM (Commission Communale d'Aménagement du Territoire et de la Mobilité) n'ait pas été consultée pour remettre un avis sur le périmètre de remembrement. “De même, nous n'avons jamais reçu de copies de l’étude sur le développement commercial, pas plus que des courriers envoyés par les habitants.”

La bourgmestre a tenu à recadrer la discussion. “Ce projet est prioritaire et je comprends votre volonté d'en discuter mais je rappelle que nous nous prononçons uniquement aujourd'hui sur le lancement de la procédure administrative du PRU. Les débats sur la place, la mobilité, l’architecture,… arriveront en temps voulu. Je le répète, le projet n'est pas figé : nous avons pris note de toutes les recommandations déjà fournies par la population et nous en tiendrons compte au moment voulu. Pour le reste, je ne partage pas votre volonté d'élargir le périmètre. Cela aurait non seulement pour conséquence de retarder le projet, mais aussi de modifier le plan de secteur pour l'ensemble du Centre.

Je ne suis pas certaine que les habitants des lotissements aux alentours aient envie de voir cette affectation modifiée. Il faut au contraire préserver ces quartiers. Notre priorité est d'offrir aux habitants un “Cœur de ville”, une place conviviale, un centre-ville dignes de ce nom. Mais je vous rejoins lorsque vous dite que nous devons nous doter d’une vision globale et travailler sur un plan cohérent. Le PRU sera soumis à la CCATM et une étude de mobilité approfondie sera jointe à l'étude d’incidences. Ce n'est qu'ensuite, lors d'une deuxième enquête publique, que nous pourrons aborder en détails le fond du projet.”

Les deux conseillers de MVW se sont abstenus. La majorité MR, les trois membres d'Écolo et le conseiller PS ont approuvé cette proposition de périmètre.

  • Travaux

Les Conseillers ont unanimement approuvé l'acquisition d'une pelle hydraulique sur pneus pour le dépôt communal et d'une mini pelle pour le cimetière Sainte-Anne. “Notre pelle hydraulique a 20 ans et est en fin de vie, a précisé la bourgmestre. Elle a été utilisée pendant des milliers d’heures, quasiment le double de ce que fait habituellement un entrepreneur privé. Elle est donc largement amortie et il est donc plus intéressant d’en racheter une nouvelle.”

“Pourquoi ces justifications que vous nous donnez oralement ne se trouvent-elles pas dans le dossier et les motivations des délibérations ?”,s'est étonné Écolo. “La loi ne nous oblige pas à le faire, je vous donne simplement ces précisions dans un souci de transparence”, a répondu la bourgmestre.

Publié dans CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.