04/02/2016

Les points importants de la séance du conseil communal de Waterloo du 26 janvier 2016

Les points importants de la séance du conseil communal de Waterloo du 26 janvier 2016. ( source Waterloo.be)

La Commune a été contrainte de relancer la procédure pour la mise à disposition d'un parc à conteneurs aux habitants. “


L'autorité de tutelle a annulé le marché précédent parce que nos services avaient inclus la proximité géographique dans les critères d'attribution, a expliqué la bourgmestre (MR). Il nous semblait pourtant pertinent, tant pour des raisons pratiques qu'écologiques.


”Répondant à des demandes de l'élu PS et d'Écolo, la bourgmestre a précisé que la loi contraignait effectivement la Commune à lancer un marché public pour ce type de services. Elle ne peut donc se contenter de choisir le parc à conteneurs le plus proche de son territoire.

Le conseiller MVW a relevé que le parc de Braine-l'Alleud/Waterloo ne récupérait pas certaines matières pourtant recyclables. Il a également estimé que les horaires étaient inadaptés et trop restrictifs, conduisant à un encombrement du parc et des voiries aux alentours. Il a enfin suggéré que la Commune étudie la possibilité de valoriser directement ses déchets verts et ceux des habitants, ceux-ci pouvant devenir une source de revenu ” Certaines filières de recyclage rapportent effectivement de l'argent ”, a appuyé Écolo.


Les Verts ont également demandé si un projet de parc à conteneurs public ne permettrait pas d'améliorer le traitement des déchets, tout en offrant davantage de contrôle sur sa gestion.“


Nous menons actuellement une large réflexion sur ces sujets, a assuré la bourgmestre. L'élargissement des horaires est déjà en discussion, de même que l'aménagement du parc actuel. La Commune mène aussi plusieurs politiques pour encourager les citoyens au recyclage des déchets verts. En résumé, nous étudions d'autres pistes pour améliorer le système mais vous imaginez bien que cela ne se fera pas en quelques semaines.


Le lancement de la nouvelle procédure a été approuvé à l'unanimité.

Après plusieurs mois passés à peaufiner le projet, le marché public relatif à
la transformation et l'extension de l'école communale de Mont-Saint-Jean
a été lancé. Sa concrétisation permettra d'accueillir 250 élèves supplémentaires et donc d'ouvrir une troisième filière en immersion linguistique, de la première maternelle à la sixième primaire  a rappelé la bourgmestre.


C'est un beau projet, a reconnu MVW, ne serait-il pas possible d'y intégrer la zone verte mitoyenne afin d'offrir aux enfants un espace de jeux herbeux lorsqu'il fait beau ?

Nous y réfléchirons , a répondu la bourgmestre.


Un conseiller Écolo a estimé être trop peu informé.Le dossier date de 2008 et l'estimation du coût a considérablement varié au fil du temps. Nous aurions pu l'analyser en commission pour obtenir davantage de précisions. 


La volonté de rénover l'école est ancienne mais la Commune n'avait pas les moyens de la mettre en œuvre, a souligné la bourgmestre.


Lorsque je suis devenue échevine de l'Enseignement, j'ai rapidement compris qu'il fallait y ajouter un projet d'extension pour espérer obtenir une aide de la Communauté française. La promesse de subsides est finalement arrivée en 2014. Nous avons ensuite travaillé avec la direction de l'école, les enseignants, des architectes et des ingénieurs pour peaufiner ce projet. Il est donc logique qu'il ait évolué depuis son lancement.


Le point a été unanimement approuvé.

 

Publié dans CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.