11/06/2016

Ce plan est-il obsolète ?

waterloo-histoire locale-

Plan mobilité.jpg

 

 

Le projet du plan communal de mobilité de Waterloo a été réalisé par la société Egis-Mobilité.

L'enquête publique relative à ce projet s'est terminée le 18 décembre 2008.


Le plan communal de mobilité (PCM) de Waterloo a été voté à l'unanimité au conseil communal de Waterloo en mars 2009.


L'échevin de la Mobilité de l'époque , Alain Schlösser (MR), avait indiqué que l'enquête publique relative au PCM, suite aux études et aux propositions des bureaux Egis et Agora, avait généré quelque 600 réactions.


Globalement l'appréciation était positive , en ce qui concerne la mise à deux voies de circulation de la section nord de la chaussée de Bruxelles, les avis étaient partagés, le parking gratuit au centre doit-être maintenu , mais aussi une trop grande importance est apportée au réseau cyclable par rapport à son utilisation.


D'autres mesures concrètes et ponctuelles en matière de circulation peuvent être apportées dans l'immédiat comme par exemple des marquages au sol , les feux de signalisation et le fléchage.

Le carrefour Richelle/chaussée de Bruxelles et Joli-Bois ont-été cités fréquemment et aussi l'arrêt Bara qui est une priorité et permettra le désengorgement du quartier de la gare , le transit vers l'avenue Reine Astrid et l'avenue des Petits Champs .

Le projet a été défendu becs et ongles par la majorité comme un projet du futur de Waterloo.


A cette époque c'était Serge Kubla et son incontournable majorité qui officiait au commandes de la commune de Waterloo. Dans l'opposition l'ECOLO Lise Jamar, le CHD Roger Van Poucke et Luc De Ridder L&D.


Au chapitre des réalisations signalons l'embellissement du centre de Waterloo, le quartier et le rond-point Diane ,des pistes cyclables , des bollards, des "déposes minutes" , feux de signalisations , parking de la gare, incidences liées à Bella Vita , le Proxibus, la mise à deux voies de la chaussée de Bruxelles... de nombreuses initiatives positives.

Dans sa philosophie le rapport final du bureau d'étude est perfectible sachant s'adapter aux réalité. Une preuve est donnée aujourd'hui avec l'initiative d'aménager une entrée directe vers le ring O depuis la drève d'Argenteuil (conseil communal du 30 mai 2016)

Pourtant , aujourd'hui ce projet du futur de Waterloo de 90 pages, qui a coûté quelques centaines de milliers d'euros est déclaré par MVW- CDH : " OBSOLETE".


 Le projet est consultable intégralement ICI.

Publié dans HISTOIRE LOCALE |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.