06/09/2016

Compte rendu du Conseil communal de Waterloo du lundi 29 août 2016

Compte rendu du Conseil communal de Waterloo du lundi 29 août 2016

Travaux

  •  Les élus ont approuvé le projet de renouvellement du réseau d’éclairage public,rue Sainte-Gertrude, dans le cadre de la mise en souterrain. Ces travaux gérés par Ores devraient être réalisés pour fin 2016. Début 2017, les travaux de voiries suivront.
  • De manière à fluidifier le trafic et à assurer la sécurité autour de l’église et de l’école Sainte-Anne, les élus ont approuvé un contrat de prêt d’usage à titre gracieux pour la mise à disposition du parking privé de la paroisse Sainte-Anne. “Depuis des années, il s’agit d’une zone problématique,souligne la bourgmestre (MR). La Commune fera les aménagements nécessaires et en échange la paroisse ouvrira son parking. Il redeviendra privé le samedi et le dimanche pour les occupations traditionnelles.”

Finances

  • À l’unanimité, les conseillers communaux ont approuvé la modification de la redevance liée au prix de la vente de sacs d’immondices portant le prix à 12,50€ pour dix grands sacs et à 6,50€ pour dix petits (voir article ci-contre).

“La taxe annuelle reste stable, précise la bourgmestre.L’augmentation du prix des sacs vise à responsabiliser les citoyens. Il convient aussi de s’aligner sur les prix pratiqués par les communes voisines. Waterloo était l’une des communes de la Province affichant l’un des prix les plus bas par sac poubelle. Enfin, dans le cadre du coût vérité, la Région wallonne impose que les dépenses liées au traitement des déchets soient payées par les recettes issues des déchets ! Autrement, Waterloo risque des sanctions.”

Dans ce dossier, le groupe Écolo regrette l’absence des chiffres complets sur le coût du traitement des déchets et souhaite voir des articles plus fréquents sur les bonnes pratiques à mettre en place pour réduire son sac poubelle.

Le PS a demandé des précisions sur les usages d’une vignette d’un montant de 2€ qui peut être posée sur des sacs traditionnels et le groupe MVW a demandé la mise en place de sacs à compost biodégradables pour réduire les déchets.

La bourgmestre rappelle que la vignette existait déjà auparavant. Elle permet notamment aux immeubles à appartements d’utiliser des sacs plus grands. Elle rappelle aussi que plusieurs actions de sensibilisation sont déjà en place et que d’autres peuvent être envisagées.

  • Les élus se sont également prononcés sur la taxe sur l’absence d’emplacement de parcage. “Il s’agit d’une taxe qui vise à inciter les auteurs de projets à prévoir des places de parking en suffisance. Autrement, une taxe de 5000€ sera perçue”, précise la bourgmestre.

Le groupe Écolo rappelle que le Collège peut aussi recaler ce type de projet. “Tout à fait, répond la bourgmestre. Mais dans certains quartiers, les espaces de parking sont vraiment réduits. En outre, même si l’administration communale refuse, il y a toujours la possibilité d’obtenir le permis en recours. Dans ce cas, si le ministre accorde le permis, l’auteur de projet devra s’affranchir de cette taxe.”

Le groupe Écolo poursuit : “Cette taxe a pour effet, de manière paradoxale mais sûre, de renforcer la pression automobile sur notre territoire. En effet, un ménage qui achète ou loue un logement avec les emplacements prévus le paie plus cher. Il ne le fera que s'il possède effectivement plusieurs véhicules ! Ceci aura pour effet pervers de rejeter les ménages qui peuvent se passer de voiture la plupart du temps. Attirons-les plutôt en ayant à leur proposer des voitures à partager.”

Pour le groupe MVW, cette taxe devrait être plus élevée de manière à produire une réelle répercussion sur le prix du bâtiment et donc des retombées concrètes. La bourgmestre rappelle que le prix de 5000€ prévu à Waterloo est le montant maximum autorisé par la Région wallonne.

Le point a été approuvé. Le groupe Écolo l’a refusé.

  • Enfin, à l’unanimité, les élus ont approuvé la taxe sur les immeubles bâtis inoccupés ainsi que celle sur les secondes résidences. Le groupe MVW regrette que le montant prévu ne fasse pas de distinction entre les grosses ou les petites propriétés. La bourgmestre explique qu’il s’agit bien d’une obligation de la Région wallonne de ne pas faire de différences.

Cellule commandes publiques
Les membres du Conseil se sont prononcés sur le choix du mode de passation et la fixation des conditions du marché sur l’asphaltage dans diverses artères communales : drève des Châtaigniers, avenue Marengo, rue du Ménil, drève des Chasseurs, avenue du Capitaine Mercer, avenue du Cor de Chasse, rue Bruyère-Saint-Jean, rue de l'Église.

Suite à l’interpellation du groupe Écolo sur la nécessité de réaliser certains travaux sur les rues précitées, la bourgmestre précise que les choix sont effectués en fonction des priorités, du budget et de la cohérence globale. “Il est parfois nécessaire de terminer complètement une partie au lieu d’avoir des petits bouts réalisés à droite et à gauche.”

Le point a été approuvé. Écolo s’est abstenu.

Circulation routière
L'Assemblée a approuvé la mise à sens unique de plusieurs voiries : une partie de l'avenue du Sagittaire, une partie de la rue Obecq, l'avenue Claire, l'allée du Triage, une partie de la drève de l'Infante, ainsi que la rue de la Paix. Tous ces points, détaillés dans notre édition de la semaine dernière, ont été approuvés à l'unanimité.

Aménagement du Centre
Les conseillers ont approuvé la convention de coopération entre la Commune de Waterloo et la Régie Foncière Provinciale autonome pourl’aménagement du Centre. “Il s’agit d’un master plan, d’une étude sur le Centre-Ville, explique la bourgmestre. C’est-à-dire une analyse portant sur une zone plus large que celle du Cœur de ville. Le but de cette démarche est de prendre de la hauteur et de regarder l’ensemble. C’est justement l’une des missions de la Régie Foncière Provinciale avec laquelle nous allons travailler. Je ne souhaite pas faire trainer les choses mais juste obtenir une vision plus globale du Centre avant de se focaliser sur un projet. Le nouveau visage de la Commune pour les 50 prochaines années nécessite de prendre ce recul. Les choix effectués ne devront pas être regrettés plus tard.”

Le groupe Écolo s’est déclaré surpris et heureux d’entendre la nouvelle position du Collège sur ce point. Pour MVW, le master plan devrait englober une zone encore plus large. Ce point a été approuvé à l'unanimité. 

Publié dans CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.