04/02/2018

Exil de Victor Hugo à Waterloo « Quand la liberté rentrera, je rentrerai. »

Hugo10.jpg

Suite au coup d'État du 2 décembre 1851, perpétré par Louis-Napoléon Bonaparte, et son bannissement par le décret du 9 janvier 1852  Victor Hugo poète, dramaturge et romancier s'établit en Belgique.

Pour Louis-Napoléon Victor Hugo trahit les idées républicaines de la France, de plus il a insulté la Reine Victoria.

Victor Hugo accuse Louis-Napoléon de haute trahison, il est recherché par la police. Il se dresse contre ceux qui veulent étrangler la Jeune République. 

Un décret de bannissement est publié le 9 janvier 1852

Victor Hugo décida de s'exiler.

Il  doit quitter la France, c’est Bruxelles qu’il choisit comme Karl Marx  en 1840 ainsi qu'Alexandre Dumas. La Belgique est une terre d'exil.

Après avoir séjourné à Bruxelles , Victor Hugo se rend à Waterloo pour terminer son roman "Les Misérables" .

Jusqu'au 30 juin 1861 il séjourne à l’hôtel des Colonnes à Mont-Saint-Jean.

Hugo 9.jpg

Après de longs séjours à Guernesey Hugo regagne Paris en septembre 1870 après la chute du Second Empire.  Il avait déclaré : 

« Quand la liberté rentrera, je rentrerai. ».


L’un des derniers textes qu’il écrit à Bruxelles est la lettre « Aux Concitoyens des États-Unis d’Europe », en préparation du Congrès de la Paix à Lausanne. Il y évoque l’ambition d’une Europe unie qui atteindrait à la paix.

La "Colonne Victor Hugo" célèbre son oeuvre.

Colonne V Hugo aujourd'hui.jpg 

Son exil durera près de vingt ans.

Les commentaires sont fermés.