28/11/2016

Le Chenois à Waterloo

Le Chenois à Waterloo - photo Véronique Denis novembre 2016.

ROMBAUT Véronqiue Denis.jpg

Revisitez dans >> CHENOIS WATERLOO  comment le Chenois a été rattaché à Waterloo, le Château de la Rose, le parc communal de la rue des Piles, le champ Caraute, l'Eglise Saint François d'Assise, le Chateau Chenois et sa transformation, la rue Saint Germain en 2007 ....

Publié dans CHENOIS WATERLOO |  Facebook | |

19/01/2016

Le Chenois à Waterloo

Vue aérienne du Chenois à Waterloo ( 1960).

Chenois.JPG

Publié dans CHENOIS 1, CHENOIS WATERLOO |  Facebook | |

24/05/2015

Waterloo Chenois>Photo aérienne du Chenois à Waterloo

 

 Une photo aérienne du Chenois à Waterloo de Richard Garcia.  

image1 (1).JPG

Publié dans CHENOIS WATERLOO |  Facebook | |

Yves Vander Cruysen raconte le Chenois à Waterloo

Dans Waterloo Info 1203  du 16 février 2012 Yves Vander Crusyen raconte comment le Chenois a été rattaché à Waterloo.

Le hameau du Chenois a longtemps été à cheval sur les communes de Braine-l’Alleud et de Waterloo. Ce qui ne fut pas sans poser problème. Pendant plus de 175 ans, tout fut indivis : de l’école à la paroisse, en passant par certaines voiries comme le chemin des Postes. Il faudrait d’ailleurs des pages entières pour narrer les conflits de compétence ou les débats dans les Conseils communaux, nés de cette situation.

En l’absence d’accords entre les Communes, les Chenoisiens eurent bien souvent l’impression d’être abandonnés. Et, à plusieurs reprises, la colère gronda. Aussi, au cabinet du ministre de l’Intérieur, on profita, en 1975, du projet de fusion des communes pour essayer de trouver une solution. Le ministre Joseph Michel approuva même l’initiative de la Commune de Braine-l’Alleud d’organiser une consultation populaire par voie postale sur le sujet. Les 1.038 électeurs du Chenois en territoire brainois sont ainsi appelés à se prononcer pour le maintien à Braine-l’Alleud ou le rattachement à Waterloo.

Proclamés le 15 février 1975, les résultats sont édifiants. La phrase "Je désire rester Brainois" recueille 711 voix (soit 68,4%). La phrase "Je désire le rattachement à Waterloo" rassemble 197 suffrages (soit 19%). Il y a eu 18 bulletins blancs (1,7%) et 112 abstentions.

Mi-juillet 1975, le Gouvernement belge arrête, pourtant, sa décision. Le quartier du Chenois et ses 144 hectares est prié de se rattacher à Waterloo. Malgré le verdict populaire. On crie au scandale. Une manifestation hostile est même organisée, le 4 octobre 1975. En vain…

Trente-sept ans sont aujourd’hui passés. Comme un poète l’a un jour écrit : "Le Chenois est devenu le village de Waterloo où l’on entre encore par la porte du jardin". Mais y aurait-il encore un tel pourcentage de Chenoisiens souhaitant se rattacher à la Commune voisine ?

ci-dessous une photo aérienne du Chenois à Waterloo début des années 1970 de Richard Garcia

Chenois.JPG