19/11/2017

Les points importants du conseil communal de Waterloo du lundi 6 novembre 2017

Les points importants du conseil communal de Waterloo du lundi 6 novembre 2017. source : waterloo.be

Prestation de serment
Anne-Marie Dave-Ugeux (MVW) a prêté serment et a été installée en qualité de conseillère communale. Elle remplace Valentine Percy (MVW), démissionnaire pour raisons professionnelles.

Travaux
Les élus ont tous approuvé le projet d’acte d’achat du bois situé à front de la chaussée de Tervuren. La bourgmestre (MR) a rappelé que la décision de principe avait déjà été prise. L’objectif de cette transaction est de maintenir cet écran visuel et sonore. Les propriétaires envisageaient d’abattre les arbres et de valoriser ces deux parcelles.

Le groupe Écolo a demandé si un rachat était aussi prévu pour la troisième parcelle. "Nous souhaiterions aussi l’acquérir mais le propriétaire ne veut pas vendre, a précisé la bourgmestre (MR). Toutefois, le site reste bien une zone forestière." Suite à l’interpellation d’écolo, la bourgmestre a également rappelé que l’entretien de cette surface acquise serait assuré en collaboration avec le Département de la Nature et des Forêts du Service Public de Wallonie.

Le groupe MVW s’est intéressé au maintien des pistes VTT qui ont été créées au fil du temps, en préservant les arbres. "Une zone VTT n’est plus envisageable à cet endroit, a expliqué la bourgmestre. Les arbres souffrent de la présence de ces pistes. Il y a une obligation de remise en état avant la vente. Nous cherchons un endroit alternatif pour l’exercice de cette activité."

Finances
L'assemblée s'est prononcée sur la seconde modification budgétaire de l’exercice 2017.

Au niveau du budget extraordinaire, consacré aux investissements, les modifications sont principalement liées au chantier de l’école de Mont-Saint-Jean. Une réalisation qui permettra à 250 élèves supplémentaires de rejoindre cette école en immersion.
"Nous sommes fiers de cet investissement soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, a souligné la bourgmestre. D’autant plus que d’autres chantiers de rénovations ont pu se poursuivre ailleurs dans la commune."

Au niveau du budget ordinaire, les dépenses liées au personnel sont maîtrisées et la dette diminue. "Nous menons une politique vigilante, avec des services de qualité tout en maintenant une certaine réserve de sécurité, a insisté la bourgmestre."
Le groupe MVW, de son côté, se réjouit que les impôts n’augmentent pas. Toutefois, il estime que la majorité assure le présent mais que le futur est incertain. "La dette diminue bien de 50 000€ mais qu’en est-il des réserves pour compenser l’augmentation des dépenses, a souligné le conseiller. De plus, plusieurs travaux ont dû être reportés."

Le groupe Écolo se réjouit de voir l’aménagement d’une pépinière au sein de service espaces verts. Mais il estime que le coût des illuminations de Noël reste très important "juste pour des lampes." Il regrette également le nouveau report des aménagements cyclables le long de la chaussée Bara.

"Nous avons obtenu un subside provincial pour cet aménagement, a réexpliqué la bourgmestre. Nous espérions un complément de la part de la Région wallonne qui n’a pas été accordé. Toutefois, on s’est engagé dans ce projet. Il sera donc mis au budget 2018 !" Concernant les illuminations de Noël, la bourgmestre a expliqué qu'il s'agissait de nouvelles structures pour la partie de la chaussée de Bruxelles dernièrement rénovée et d'ampoules LED moins énergivores.

La seconde modification budgétaire de l’exercice 2017 a été approuvée par la majorité et le PS. Le groupe Écolo et MVW se sont abstenus.

Intercommunales
Ont également été soumis à l’approbation des élus, les ordres du jour des assemblées générales de l’Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) et de l’Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon (IECBW). Deux intercommunales dont la fusion est prévue en 2018.

Le groupe MVW a profité de cette occasion pour exprimer sa satisfaction par rapport à cette fusion qui, selon lui, diminuera les frais et augmentera en efficacité. Toutefois, il regrette que le nombre d’administrateurs envisagé soit de 20 personnes. "Cela fait moins d’un représentant par Commune pour la Province. Nous aimerions plus d’administrateurs tout en modérant les rémunérations. En dehors de l’assemblée générale, nous souhaiterions également une ou deux séances annuelles d’informations complémentaires pour les conseillers communaux. Les matières traitées par ces intercommunales sont importantes et complexes."

Pour Écolo, ce n’est pas l’augmentation du nombre d’administrateurs qui modifiera l’implication. Au contraire, un plus petit nombre permettrait une plus grande responsabilisation.

La bourgmestre a pris acte de ces opinions et a rappelé attendre le nouveau décret lié à la gouvernance pour préciser les pratiques au sein des intercommunales.
L’ordre du jour de ces assemblées générales a été approuvé. MVW s’est abstenu.

Police
Les élus ont approuvé à l’unanimité la modification budgétaire n°2 de l’exercice 2017 pour la Zone de Police ainsi que l’ouverture de la mobilité et la détermination des modalités de sélection des candidats. À cette occasion, le chef de corps est venu expliquer les règles en place pour la mobilité en interne et en externe. Il a aussi mis en évidence les qualités de la zone, notamment dans la précision de la rédaction des procès-verbaux. "Beaucoup de stagiaires viennent effectuer leurs stages chez nous", a ajouté le chef de corps.

Enfin, il s’est qualifié de chef de corps heureux dans une Commune où des investissements étaient faits pour assurer les missions de la zone.

Personnel communal
Le règlement de travail du personnel communal sera prochainement aménagé pour permettre des horaires flexibles. Écolo a demandé des détails concernant le pointage qui en résultera et la concertation avec les représentants du personnel. La bourgmestre a précisé que ce changement avait été unanimement approuvé par les syndicats. Elle a également insisté sur le fait que les services communaux seront organisés afin d'assurer au mieux l'accueil de la population à la Maison communale.

Motion
À la demande du conseiller PS, un point supplémentaire a été ajouté à l'ordre du jour. L'élu socialiste estime que les propositions du ministre fédéral des Pensions en matière de pension des agents des administrations locales mettent en danger les finances communales et portent atteinte aux droits du personnel ayant une carrière mixte au sein de l’administration. Il a donc déposé une motion pour demander au ministre de revoir ses positions.

Pour la bourgmestre, la meilleure façon d'assurer les pensions reste de créer de l'emploi et "c'est justement ce que le gouvernement fédéral s'emploie à faire", a-t-elle appuyé.

Les élus Écolo ont quant à eux estimé que le PS et le MR avaient tous deux des responsabilités dans ce dossier. Ils se sont abstenus, de même que le groupe MVW.

La motion a été repoussée, la majorité MR votant contre. 

Publié dans CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

12/11/2017

Ordre du jour du Conseil communal extraordinaire de Waterloo du 20 novembre 2017

Réunion capitale pour le Centre de Waterloo. Le Conseil communal de Waterloo est invité à une séance extraordinaire, ce lundi 20 novembre. Son ordre du jour sera exclusivement consacré au réaménagement complet du Centre. Le projet, réalisé par un bureau d’étude spécialisé, y sera présenté à la population.

Qu’est devenu le projet "Cœur de Ville" présenté en 2015 ? Les Waterlootois s’interrogent à juste titre.

"À mon arrivée, j’ai très vite eu le sentiment que ce projet de place communale, entourée de commerces et d’appartements à l’arrière des galeries Wellington, ne répondait ni aux besoins de la Commune ni à ceux de ses habitants,explique la bourgmestre Florence Reuter. Il se focalisait sur un endroit précis et négligeait le reste du Centre."

Si le réaménagement du Cœur de Waterloo reste une priorité, le dossier initial a, lui, été complètement revu et le périmètre a été élargi. Dans cette optique, la Commune a fait réaliser une étude d'aménagement urbanistique, paysager et de mobilité.

"J'ai souhaité prendre du recul car les décisions à prendre sont capitales pour l’avenir, poursuit Florence Reuter. Les choix effectués aujourd'hui ne devront pas être regrettés plus tard. Avec l'approbation du Conseil communal, une étude globale a dès lors été confiée à un bureau indépendant."

Ce masterplan est maintenant terminé. Il s’agit d’une vision idéale pour le Cœur de Waterloo pour les 20, 50 voire 100 ans à venir. Sa mise en œuvre nécessite la réalisation d'une zone d'enjeu communal (ZEC), nouvel outil du Code wallon d'Aménagement du Territoire, notamment destiné à dynamiser le développement des centres.

L’implication des habitants
L’intérêt d’un Conseil communal extraordinaire est d’associer les Waterlootois au réaménagement du Centre de leur Commune. Les urbanistes présenteront les plans réalisés jusqu'à présent et développeront les réflexions qui sous-tendent ce projet. Les habitants pourront poser des questions et faire part de leurs premières remarques et suggestions.

Cette soirée sera donc la meilleure occasion de bien comprendre les enjeux de ce dossier et la philosophie du futur Centre. Il ne s'agit pas de dévoiler un projet définitif, mais d'en tracer les lignes directrices. L'avis de la population sera donc évidemment pris en compte.

"L'objectif final sera de permettre aux habitants de se réapproprier l'espace public, tout en préservant l'attractivité commerciale de Waterloo, insiste la bourgmestre. Il faut non seulement rendre le Centre plus convivial pour les piétons, mais aussi assurer un accès aisé et sécurisé aux cyclistes. Pour redessiner le Centre, il faut y englober l’administration communale, le complexe sportif ou encore l'espace culturel de la rue François Libert. Il faut tenir compte des deux côtés de la chaussée de Bruxelles et relier les différentes zones commerçantes de part et d’autre de la Nationale 5. Il est enfin nécessaire de valoriser le patrimoine historique que constituent le Musée Wellington et la Chapelle Royale de l'église Saint-Joseph."

Une exposition publique
Ce processus consultatif sera ensuite poursuivi par le biais d'une exposition des plans et d'une maquette en trois dimensions, présentés fin novembre-début décembre à la Maison communale. Nous aurons l'occasion d'y revenir.

Conseil communal extraordinaire de Waterloo : le lundi 20 novembre à 20h dans la salle Jules Bastin de la Maison communale, 28, rue François Libert.

source : waterloo.be

09/10/2017

Les points importants de la séance du conseil communal de Waterloo du lundi 25 septembre 2017

Les points importants de la séance du conseil communal de Waterloo du lundi 25 septembre 2017

++++++++++++

Secrétariat général
L’Assemblée a pris acte de la démission de Valentine Percy (MVW) de sesfonctions de conseillère communale, pour raisons professionnelles.
 
Énergie
En application d'une directive européenne, 182 luminaires publics vont bénéficier de nouvelles sources d'éclairage moins énergivores, principalement des LED. Les conseillers ont unanimement approuvé l'offre d'ORES qui se chargera de ce travail pour la Commune de Waterloo.
Le groupe MVW a demandé si ces remplacements concernaient la totalité des luminaires de Waterloo. Son élu a également suggéré que la Commune profite du financement à taux d'intérêt nul proposé par la Sowalfin.
Écolo a souligné l'importante économie que réaliserait la Commune grâce à cette rénovation et a souhaité savoir si le remplacement d'autres sources lumineuses était déjà planifié. "Il y en aura d'autres, a confirmé la bourgmestre (MR), mais je ne connais pas encore le phasage des travaux. Nous avons fait le choix de ne pas emprunter, mais de financer ce travail sur fonds propres, afin de ne pas augmenter notre charge d'emprunt, déjà alourdie par les travaux de l'école de Mont-Saint-Jean."
 
Sports
Deux terrains de padel supplémentaires pourraient voir le jour sur le site du complexe sportif du Centre. "Ils pourraient être installés à la place de certains courts de tennis extérieurs, aujourd'hui sous-utilisés, a précisé la bourgmestre.Nous pourrions bénéficier d'un subside provincial de 146 000 euros, mais nous nous réservons le droit de ne pas concrétiser le projet si le coût est largement supérieur à ce montant."
"Le projet prévoit d'installer ces terrains sur les courts de tennis face au Hall sportif, mais pourquoi ne pas les placer plutôt sur les terrains situés au nord, contre le talus ?, a interrogé MVW. En adaptant le talus, il serait même possible de déménager l’actuel terrain de padel et de le placer à côté des deux nouveaux. Cela ouvrirait l'espace et embellirait cette partie du Centre."
Écolo a surenchéri en estimant que la couverture métallique prévue "serait un coup de poing dans le paysage".
L'échevin des Sports (MR) a justifié le choix de l'emplacement par la proximité des vestiaires et de la taverne. "En outre, les terrains de padel seraient installés sur les deux terrains de tennis dont l'état est le plus mauvais", a-t-il continué. La bourgmestre a conclu en rappelant que le point à l'ordre du jour ne concernait que le lancement du marché public. "Il sera toujours temps d’envisager un autre emplacement ultérieurement", a-t-elle indiqué.
Le point a été approuvé par la majorité MR et l'élu PS. Les deux conseillers d'Écolo et le représentant de MVW se sont abstenus.
 
Cultes
Les conseillers se sont prononcés sur les budgets 2018 des différentes fabriques d'église. L'élu MVW a souhaité réagir au montant de 420 000 euros destiné à rénover le toit de l'église Saint-Joseph. Il a demandé s'il était envisageable d'introduire une demande de classement pour limiter ce genre de frais à l'avenir.
"Un tel classement nous permettrait d'obtenir des subventions, a admis l'échevin des Cultes (MR). Mais l'église est banale, contrairement à la Chapelle Royale qui est le dernier monument espagnol de Belgique. Je ne crois donc pas une seconde à ses chances de classement, d'autant que la Région wallonne a plutôt tendance à déclasser. Ces travaux devraient être réalisés sur les fonds propres de la fabrique d’église, mais la loi exige qu’en cas de déficit ce soit la Commune qui en prenne la charge. Cela dit, la toiture actuelle a résisté pendant plus de 150 ans et, comme nous la refaisons à l'identique, il y a lieu de penser qu'elle tiendra pendant de longues années."
"Compte tenu de l'importance patrimoniale de l'église Saint-Joseph, je voterai exceptionnellement oui pour un budget de fabrique d'église", a commenté l'élu PS.
Tous les conseillers ont donc approuvé ce point.

Publié dans CONSEIL COMMUNAL |  Facebook | |

04/10/2017

Conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Lors du conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017.

 

Catala.jpg

 

"De nombreux citoyens s’inquiètent de l’avenir du Château de la Rose. Que se passe-t-il ? Allez-vous aider les riverains à faire classer cette propriété et ce château au patrimoine ?" demande  Bernard Catala conseiller communal MVW.

 

  

 

Florence Reuter ok.jpg "Pour pouvoir agir, il faudrait que la commune soit informée. Nous n’avons reçu aucune sollicitation et de toute manière, si un projet immobilier devait y voir le jour, il faudrait qu’il y ait un permis d’urbanisme. Pour le moment, rien n’est arrivé sur notre bureau à ce sujet."

Et de conclure : "S’il existe une mobilisation des riverains, ils doivent venir me voir et on verra comment on peut les aider. Si cette volonté existe de sauver un patrimoine de Waterloo et que de notre côté, nous pouvons faire quelque chose, nous le ferons sans le moindre problème", Florence Reuter bourgmestre MR 

ci-dessous : Au conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Conseil communal ok.jpg

 ______________

Photos facebook

Château Rose.jpg