15/02/2014

Waterloo>Mobistar et Vert-Coucou à Waterloo

Vert coucou.gif

Waterloo-blog a visité le quartier du Vert-Coucou à Waterloo en 2005

 

Aujourd'hui Mobistar ambitionne d'installer le long du ring-ouest à hauteur de l'avenue du Verseau une antenne GSM. Cette installation va dégrader encore plus le lotissement ici construit depuis 2012. Plus de 40 parcelles ont-été construites sur le plateau. A l'époque l'administration communale avait été questionnée sur les désagréments liés à la proximité du ring ouest. Situé en contrebas le lotissement assume  cet inconvénient.    

Vert coucou 1.JPG

 Selon des informations l'installation de ce site Mobistar est justifié par la simple concurrence 4G étant donné qu'à Waterloo et les environs tout le monde sait téléphoner et que des antennes supplémentaires ne sont pas nécessaires.  

 

A Waterloo il y a actuellement 15 antennes GSM dont plusieurs situées à proximité de la Maison Communale de Waterloo et d'autres principalement en bordure du ring ouest (RO)

 

P2020169.JPG

ci-dessous l'avenue du Verseau et à gauche la RO  (ring ouest de Bruxelles) L'emplacement probable de ladite antenne. (images 2005)

 

Vert coucou 2.JPG

 

 

d'autres informations   >>>  ICI  et >>>  ICI

Publié dans ACTUALITE, VERT COUCOU |  Facebook | |

26/10/2012

Waterloo>Le plateau du Vert Coucou

Le plateau du Vert Coucou à Waterloo est aujourd'hui complètement bâti. Quelques souvenirs de 2005. Ci-dessous dans le périmètre des actuelles avenues du Zodiaque, de la Galaxie et des Constellations à Waterloo.

et ce qui restait à vendre en septembre 2005....

et ci-dessous le piétonnier qui relie la rue Victor Hugo à l'avenue du Zodiaque.

 

Vert coucou.gif

Dans "Les Misérables " de Victor Hugo - Livre premier - Waterloo -Chapitre X -Le plateau de Mont Saint-Jean le romancier décrit la Bataille 1815  :

 "(...)  un régiment tout entier, ayant à sa tête son colonel Hacke, qui devait plus tard être jugé et cassé, avaient tourné bride devant la mêlée et étaient en fuite dans la forêt de Soignes, semant la déroute jusqu'à Bruxelles. Les charrois, les prolonges, les bagages, les fourgons pleins de blessés, voyant les Français gagner du terrain et s'approcher de la forêt, s'y précipitaient; les Hollandais, sabrés par la cavalerie française, criaient: alarme! De Vert-Coucou jusqu'à Groenendael, sur une longueur de près de deux lieues dans la direction de Bruxelles, il y avait, au dire des témoins qui existent encore, un encombrement de fuyards.

 

Publié dans VERT COUCOU |  Facebook | |

06/09/2005

Waterloo>Vert Coucou

Publié dans VERT COUCOU |  Facebook | |

VIEUX COUCOU


Publié dans VERT COUCOU |  Facebook | |